Tribune : Bilan idéologique du gouvernement socialiste

Le 10 octobre 2016 à 13 h 50 min, par Franck Margain

affiche-francois-hollande_20121Voici que la présidence de François Hollande va toucher à sa fin. De même, le mandat des députés de la majorité socialiste va bientôt être remis en jeu. C’est donc pour nous le moment de dresser un bilan.

La France va-t-elle mieux ou moins bien ? La réponse est évidente. Les choses ont empiré malheureusement. Il y a plus de chômage, plus de pauvreté. Toujours plus de gens dorment dans la rue. Les inégalités sociales se sont encore creusées. L’échec scolaire augmente. Le système de santé poursuit sa course folle tandis que les épidémies de cancers, d’obésité, de maladies neuro-dégénératives explosent. La paix sociale est gravement menacée.

On pourrait ainsi égrainer la liste sans fin des problèmes qui se sont aggravés. Mais je souhaite plutôt mettre l’accent ici sur le sous-jacent de la politique du gouvernement socialiste, l’idéologie cachée qui sous-tend toute son action. Cette idéologie se découvre en cherchant ce qui relie les actions apparemment chaotiques de ce gouvernement.

Lors des Manifs pour tous, Manuel Valls avait tenté d’intimider les manifestants et les menaçait à mots à peine couverts , qu’il déconseillait aux parents d’emmener leurs enfants, avec une mise en avant grossière des risques… Et effectivement, sa menace a été mis en exécution lorsqu’on a assisté à des gazages, et des arrestations arbitraires sous les motifs les plus fantaisistes (le fait de porter dans la rue un vêtement à l’effigie de la Manif pour tous par exemple).

Cette politique brutale de répression s’est confirmé avec encore plus de violence lors des manifestations syndicales. On n’a jamais vu autant de personnes mutilées dans des manifestations en France. Et cela est allé jusqu’à remettre en cause la liberté de manifestation. Cela a clairement démontré aux travailleurs que ce gouvernement, et la gauche en général, contrairement à la mythologie, n’est pas de leur côté…

Tout le monde l’a bien constaté lors de la loi dite El-Khomri qui tend à ultralibéraliser le marché du travail, ou à l’occasion de l’élargissement du travail le dimanche. Cette gauche travaille à construire une société fondée uniquement sur la production , l’inféodation à l’argent et la consommation. En cela, elle est, au fond, fidèle à son code génétique : le matérialisme. En résumé : l’argent fait le bonheur.

Pour obtenir cet argent, le gouvernement n’a pas hésité à vendre des armes par milliards à des pays dictatoriaux du Moyen-Orient réputés pour leur extrémisme. C’est une illustration de la gauche « droit de l’homme ». Il suffit d’acheter des Rafales et une dictature devient un « régime modéré ».

Dans le même temps, le gouvernement a soutenu les mercenaires islamistes en Syrie pour renverser le régime en place. Résultat : des centaines de milliers de morts et des millions de déplacés. C’est ce qu’on appelle la gauche pacifiste.

La mise en application sa politique mortifère à l’intérieur, cette majorité a proclamé l’avortement comme un droit fondamental. C’est la gauche « humaniste » et sa culture de mort.

Et non content de promouvoir et d’en outrager  à l’avortement, voici que ce gouvernement veut maintenant interdire l’expression de toute opinion contraire par la création d’un délit d’entrave. On voit là leur mépris des libertés publiques.

D’ailleurs leur lavage de cerveau commence à l’école avec l’introduction sournoise de la théorie du gender. Quand dans le même temps ils ont affaibli le niveau général… A ce rythme, l’école est en train de devenir une grande machine à échec .

Bref, on a vu tout au long de la présidence Hollande le visage idéologique de la gauche : une entreprise de mystification pour mieux mater le peuple.

Aux prochaines élections, débarrassons-nous de cette gauche, de sa guerre contre la famille, et de son action de fragmentation de la société. Et à n’en pas douter, le peuple de France saura se réveiller. Ce gouvernement vit ses derniers mois. Et lui et son bilan finiront parmi les déchets de l’histoire.

Vous voulez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSCRIVEZ-VOUS


À LA NEWSLETTER