Paris : la culture en sens unique

Le 14 novembre 2013 à 18 h 23 min, par Franck Margain

Au cours de la primaire de la droite pour la mairie de Paris, j’avais dénoncé “la détérioration des lieux de culte parisiens », dont certains sont désormais inscrits sur la liste 2014 des monuments et sites patrimoniaux en danger. Cette situation est inacceptable et dogmatique. La ligne idéologique de Monsieur Brossard qui souhaite transformer le Sacré-Coeur en “espace de solidarité” et celle de Madame Hidalgo qui programme la destruction de l’église Sainte Rita du 15ème pour en faire des logements sociaux doivent nous interpeller, croyants ou non croyants, en tant que citoyens soucieux de préserver une architecture plébiscitée par tous.

La dimension cultuelle, mais aussi culturelle et patrimoniale est un enjeu majeur pour la ville, pour son histoire, pour son avenir: le peuple du Paris est plus fort lorsqu’il s’appuie sur ses racines pour construire des projets ambitieux.

J’ai proposé de ré-allouer le budget d’entretien du patrimoine religieux porté à 53 millions en 2013 au niveau de celui de 2001 à 80 millions : la municipalité actuelle a réduit de 50% l’entretien des lieux de culte de Paris !

Le vœu déposé hier mercredi 13 novembre au Conseil de Paris par Alexis Corbière, élu du Parti de gauche, dans lequel il exprime le souhait de réduire encore la somme de 11 millions annuels allouée à la restauration des édifices cultuels, est à mettre en parallèle avec les 85 millions dépensés pour la Gaîté Lyrique et les 110 millions pour le stade Jean-Bouin. Deux associations de protection du patrimoine, l’Observatoire du patrimoine religieux (OPR) et SOS Paris, ont récemment lancé un cri d’alarme à l’attention des élus sur l’état des lieux de culte dégradés.

IL PLEUT DANS DE NOMBREUSES EGLISES DE PARIS !

Monsieur Corbière se plaint d’une aide accordée à la Ville de Paris pour le chauffage et l’électricité: sait-il combien de personnes sans abri ou en grande difficulté viennent trouver refuge dans les églises ?

L’an dernier, pour la quatrième année consécutive, 22 paroisses de Paris ont accueilli les personnes sans-abri lors des périodes de grand froid !

Nathalie Kosciusko-Morizet a inclus dans son programme la restauration du patrimoine architectural, et en particulier des lieux de culte qui dépendent de la ville. Pour ma part, je me réjouis de l’attention portée par notre équipe sur ce dossier que je portais lors des élections primaires. Ce combat est un enjeu important pour les élections municipales : le futur maire de Paris et chaque maire d’arrondissement doivent sortir de ces vieux combats, passéistes, anticléricaux qui ont émaillé le XXème siècle et avoir à coeur de rassembler les parisiens autour d’un projet ambitieux, résolument tourné vers l’avenir.

Dans cette campagne le conservatisme est à gauche, l’énergie, l’espoir, l’innovation, la paix des classes sont les valeurs que nous portons.

Vous voulez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSCRIVEZ-VOUS


À LA NEWSLETTER