Protéger la politique familiale française!

Le 16 janvier 2012 à 19 h 50 min, par Franck Margain

Suite aux propositions de la gauche sur le quotient familial et de la sortie du rapport de 150 pages qu’a publié le Trésor public, Franck Margain, candidat aux prochaines élections législatives pour la 8è circonscription dans le 12ème arrondissement de Paris, souhaite revenir sur cette réforme créée à la fin de la Seconde Guerre mondiale afin de motiver et relancer la natalité en France. Franck Margain reste convaincu de la nécessité de conserver cette aide aux familles françaises, tout en réfléchissant sérieusement à une refonte de ce dernier. Car bien qu’il soit certes plus avantageux pour les familles aisées, il n’est pas envisageable de le supprimer tout bonnement. Le refondre. Voilà l’idée, pour permettre une meilleure distribution. Ne plus allouer cette aide seulement aux familles imposables, mais plutôt à tous ceux qui payent la CSG. Le quotient familial, ainsi refondu, deviendrait donc accessibles à toutes les familles dont les parents sont salariés mais qui ne payent pas d’impôt en raison de leurs faibles revenus. Parallèlement à ce rééquilibrage du quotient familial, Franck Margain souhaite que soit mis en place un revenu de base, non soumis à condition, et dont profiterait tout Français, dès sa naissance. A hauteur de 200 euros par mois jusqu’à 18 ans, puis de 400 euros une fois la majorité obtenue. Il évitera ainsi à chacun des Français de tomber dans la précarité.

Si la volonté de la part des socialistes de travailler sur cette inégalité que représente aujourd’hui le quotient familial tel qu’il est distribué est une bonne chose et peut être saluée, les propositions faites par leur candidat Fançois Hollande ne sont pas imaginables, et surtout mensongères. L’idée de mettre fin au quotient familial au profit d’un crédit d’impôt serait en effet une catastrophe pour la classe moyenne, très fortement lésée si cette proposition devient effective. Sous couvert de vouloir atteindre les familles les plus aisées, cette mesure sera un coup de massue pour les familles nombreuses et dont les revenus sont moyens.

Il faut donc bien évidemment réfléchir à une refonte du quotient familial, et bien sûr prévoir son plafonnement pour que la disproportion qui existe aujourd’hui revienne à l’égalité nécessaire entre toutes les familles françaises, mais ne laissons pas la gauche couler la classe moyenne dans son combat enragé contre la population  aisée de notre pays !

Vous voulez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tout à fait d’accord. Merci pour ces propositions innovantes et pleine de bon sens.
Une petite précision :
Ca veut dire quoi « allouer cette aide à ceux qui payent la CSG » ?
On paye moins cher de CSG en fonction de son nombre d’enfants ?
C’est calculé individuellement et séparément pour le père et la mère ?

Le quotient familial n est pas pris en compte dans la CSG, ce n est pas acceptable.

heya fantastic liltte blogging site you got here I use the very same design template on my own blog although for whatever nutty reasons it seems to reload earlier on this website despite the fact that yours carries far more content. Are you currently implementing some plugins or widgets which speed it up? Do you think you could possibly share the plug ins so maybe I would be able to use these on my personal webpage I’d be pleased thanks in advance

François Hollande brade les vraies questions au profit du coup médiatique. Et passe à côté des enjeux.

Oui, nos politiques familiales et de solidarité doivent être repensées. Mais l’avenir de la France, ses enfants, ne peut être l’otage d’une démagogie à courte vue.

Merci Franck de replacer le débat dans sa vraie perspective et de poser la question de la place accordée à chaque individu et en particulier aux enfants.

Je suis entièrement d’accord, étant père de famille nombreuse, la proposition de la gauche serai lourde de conséquence et plongerai un certain nombre de famille dans la précarité.
Merci Franck, nous te soutenons.

INSCRIVEZ-VOUS


À LA NEWSLETTER