(CP) Le Figaro : « Salles de shoot »: le PCD s’y oppose

Le 26 octobre 2010 à 12 h 26 min, par Franck Margain

Le parti Chrétien démocrate (PCD) de Christine Boutin s’est prononcé aujourd’hui contre l’ouverture de « salles de shoot » à Paris estimant que « les toxicomanes n’ont pas besoin qu’on les aide à se piquer mais plutôt qu’on les accompagne pour s’en sortir ».

Le Conseil municipal parisien doit débattre demain du sujet sensible des centres de consommation à moindres risques pour les toxicomanes, le maire PS de Paris, Bertrand Delanoë, étant favorable à l’ouverture « d’au moins un centre » dans la capitale, les élus UMP étant contre.

« Il s’agirait là d’un très mauvais signal envoyé à la jeunesse, estime dans un communiqué Franck Margain, conseiller régional d’Ile-de-France et vice-Président du PCD.  « Cela discréditerait tous les dispositifs d’aide à destination des populations toxicomanes en place. L’usage de la drogue est illégal, doit le rester, sans exception et surtout sans caution des pouvoirs publics », fait-il valoir.

« Seuls 8 pays dans le monde ont ouvert ce genre de structures et déjà plusieurs font marche arrière, comme l’Australie, le Canada ou la Norvège. Ces salles à shoot n’ont en effet jamais permis de limiter la propagation des maladies transmissibles comme les hépatites, n’ont pas diminué les trafics illégaux (au contraire même), ni donné satisfaction quant aux soins délivrés aux personnes se droguant sur place », souligne l’élu.

« Les toxicomanes n’ont pas besoin qu’on les aide à se piquer mais plutôt qu’on les accompagne pour s’en sortir », estime le parti de Christine Boutin qui propose, à cet effet, « d’augmenter le nombre de places dans les programmes d’accueil des hôpitaux spécialisés et d’accompagner les populations toxicomanes vers le sevrage et la réinsertion ».

Lien sur le site du Figaro

Vous voulez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSCRIVEZ-VOUS


À LA NEWSLETTER