(CP) Le Parti Chrétien Démocrate souhaite le retour de l’uniforme à l’école

Le 4 octobre 2010 à 11 h 59 min, par Franck Margain

Le Parti Chrétien Démocrate appelle à un grand débat national sur le retour de l’uniforme dans l’enseignement secondaire.

Selon Franck Margain, Conseiller régional d’Ile-de-France et vice-Président du PCD, le retour de l’uniforme scolaire dans l’enseignement secondaire serait un pas de plus dans la modernisation du système éducatif français et dans la lutte contre le décrochage scolaire. En effet, comme le souligne le rapport du Haut Conseil de l’Education remis vendredi 1er octobre 2010 au Président de la République, les collèges et lycées n’ont eu de cesse depuis plusieurs décennies d’amplifier les inégalités sociales de notre société, et donc les échecs.

Reproducteurs historiques d’inégalités sociales, les lieux d’enseignement doivent aujourd’hui faire face à leurs responsabilités, dont la première est de donner à chaque élève les mêmes chances de réussir. Pour cela, il est important que l’élève se sente d’abord intégré dans son établissement en tant qu’élève à part entière avant qu’il ne se recherche une appartenance à un groupe socialement identifiable. L’uniforme scolaire, comme il se pratique dans de nombreux pays ou dans les départements d’Outre-Mer, serait alors un outil efficace pour effacer toute notion physique d’inégalité sociale ou matérielle.

Pour le PCD, le port de l’uniforme permettrait aussi l’émergence d’une véritable cohésion au sein de chaque établissement, émulation qui naturellement entrainerait les jeunes à se dépasser. Au-delà de croire qu’une tenue uniforme pour tous les élèves rejaillirait positivement sur l’ambiance de travail en classe, il s’agirait aussi de lutter contre les tentations (« la course aux marques »), le vol et les rackets. Par ailleurs, le personnel encadrement serait en mesure de repérer les intrus potentiels au sein de l’école.

De nombreux responsables politiques de premier plan ont déjà manifesté par le passé leurs soutiens à cette idée, comme Christine Boutin, François Baroin, Philippe de Villiers, Xavier Darcos, Gilles de Robien ou encore François Bayrou.

Vous voulez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSCRIVEZ-VOUS


À LA NEWSLETTER