L’attractivité internationale, un enjeu pour les emplois de demain !

Le , par Franck Margain

O. Nasrou et F. Margain : « La bataille de l’attractivité internationale est un enjeu décisif pour les emplois de demain »

 

 

 

Othman Nasrou, président du groupe « Les Républicains et Indépendants » au conseil régional d’Ile-de-France, et Franck Margain, président de Paris région entreprises, dressent, dans une tribune, un bilan des initiatives lancées par la Région pour attirer les entreprises depuis l’annonce du Brexit.

Deux ans après la déflagration engagée par la décision du peuple britannique de quitter l’Union européenne, le pari de faire de notre capitale la première place financière d’Europe continentale est en bonne voie d’être remporté.

Après les décisions des banques HSBC et Bank of America de délocaliser une partie de leurs équipes à Paris et les annonces en faveur de notre territoire de JP Morgan, Citigroup, Morgan Stanley, Goldman Sachs ou encore des gestionnaires d’actifs Schroders et BlackRock, le nombre d’emplois directs qui pourraient être créés est estimé entre 3 500 et 5 000. Quant aux emplois indirects, ils dépasseraient allégrement les 10 000. Et alors que tous les scénarios donnaient les villes de Francfort, Dublin ou Luxembourg largement favorites pour accueillir la majorité des emplois délocalisables par les banques situées à Londres, il semblerait aujourd’hui que la France parvienne à tirer son épingle du jeu.

Certes, il ne faut pas crier victoire trop tôt. Tout peut encore évoluer et les transferts concrets mettront des mois à être effectifs. Mais la bonne position de la place financière parisienne dans la course décomplexée aux emplois de la City témoigne d’une crédibilité retrouvée à l’étranger, que l’accueil de l’Autorité bancaire européenne dans le quartier de La Défense vient conforter.

La région Ile-de-France a été en première ligne dès 2016 pour attirer les entreprises britanniques sur notre territoire. Nous assumons d’être une région « business friendly » qui se veut accueillante pour les investisseurs. Deux jours à peine après la décision britannique, la région Ile-de-France, conduite par Valérie Pécresse, lançait en coopération avec Paris Europlace une grande campagne de communication ciblant les décideurs londoniens, les invitant à rejoindre la Ville Lumière. Et pour les convaincre davantage, c’est Valérie Pécresse elle-même qui a assuré la promotion de notre place financière, en allant à plusieurs reprises à la rencontre des futurs exilés de la City pour leur vanter la modernisation des infrastructures de transport, la qualité de l’immobilier commercial, la construction prévue de trois lycées internationaux pour scolariser leurs enfants, et surtout la mise en place du guichet unique « Choose Paris region », qui mutualise les moyens déployés par Paris région entreprises, Paris & Co, la métropole, la chambre de commerce et d’industrie de Paris Ile-de-France et Business France afin de les informer sur les avantages et atouts de la place financière parisienne, de les aider à appréhender le cadre réglementaire, fiscal et social et de simplifier leurs démarches d’implantation. La réalisation de guichet unique est le fruit d’un long travail de fédération des acteurs afin de donner une image coordonnée et simplifiée de la région Ile-de-France à l’international, malgré l’empilement de strates décisionnelles et la multiplicité des acteurs.

Cet engagement en faveur de la place financière de Paris n’est que la pointe émergée du combat pour l’attractivité dans lequel s’est lancée la région Ile-de-France. Depuis plus de deux ans, nous ambitionnons et travaillons à faire de notre Région une « start-up region », une région d’excellence, d’innovation et de croissance. Depuis, nous avons ainsi lancé le « Paris region starter pack », qui s’adresse aux TPE et PME technologiques et qui leur propose un accompagnement personnalisé et un soutien financier pouvant aller jusqu’à 250 000 euros.

Nous avons lancé Innov’up Proto, un programme de soutien à la réalisation de prototypes innovants par de jeunes entreprises et qui permettra, après un appel à projets, de financer 10 à 15 lauréats à hauteur de 100 000 euros et d’exposer leur prototype lors des « Paris region smart weeks » en mai 2019.

Enfin, nous organisons dès cette année un challenge « IA 2018 Paris Region » qui s’adresse à la fois aux entreprises franciliennes mais aussi à toutes celles qui souhaitent s’implanter en Île-de-France et qui illustre l’ambition mondiale dans les domaines de l’intelligence artificielle de l’ensemble de l’écosystème francilien.

Notre action ne se résume pas qu’à l’aide à la création et à l’accompagnement d’entreprises innovantes françaises. Notre politique est résolument une politique d’ouverture aux talents internationaux. C’est plus de 1 000 entreprises étrangères qui sont chaque année suivies pas à pas dans leur installation en France et qui trouvent, grâce aux Tech meetings au cours desquels les grands groupes rencontrent PME et start-up, un accès aux différents écosystèmes franciliens.

Cette bataille de l’attractivité internationale dans laquelle nous sommes engagés est un enjeu décisif pour les emplois de demain à Paris et en Ile-de-France. La victoire en mai 2017 d’un président qui se dit favorable aux entreprises et les signaux envoyés en matière de réforme du code du travail et de la fiscalité du capital vont dans le bon sens et sont venus conforter le travail engagé par la Région. Il importe désormais de passer à la vitesse supérieure afin de rester dans la course dans les années à venir.

Othman Nasrou, président du groupe « Les Républicains et Indépendants » au conseil régional d’Ile-de-France

Franck Margain, président de Paris région entreprises

 

Vous voulez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSCRIVEZ-VOUS


À LA NEWSLETTER