Soutenons l’expansion de la bio en Ile-de-France !

Le , par Franck Margain

Lorsqu’on pense à l’économie de la région Ile-de-France, viennent immédiatement à l’esprit : les grands groupes industriels et les innombrables sièges sociaux, les startups dynamiques dans les nouvelles technologies, la place financière de premier plan mondial, le secteur du tourisme bien sûr, 13 000 entreprises étrangères et des centaines d’autres nouvelles qui s’installent chaque année, et près d’un million de PME. Paris région brasse des richesses et des compétences inouïes et son attractivité ne cesse de croître.

Mais nous devons regarder aussi un secteur fondamental moins connu du grand public francilien : l’agriculture. Et pourtant, c’est un secteur vital de cette région, et qui fait sa fierté. L’agriculture occupe même la moitié de la superficie de notre région. C’est dire si elle a une importance. Quelques 5000 exploitations agricoles font vivre cette agriculture. Et la relève se prépare dans l’enseignement agricole qui accueille près de 5 000 élèves en Ile-de-France.

Dans ce secteur, il est un aspect qui retient particulièrement l’attention : l’agriculture biologique. Poussée par une tendance irrémédiable, par une prise de conscience qu’il en va de notre santé à tous, l’agriculture sans produits chimiques connaît un taux de croissance explosif . En 2016, le nombre d’exploitation a augmenté de 13 % par rapport à 2015, et les surfaces en conversion de 52 % ! Sans parler des quelques 1500 transformateurs et distributeurs spécialisés… Ce sont des chiffres qui feraient pâlir de nombreux secteurs de l’économie.

Nous sommes manifestement là devant un phénomène de société, d’ampleur considérable  que nous devons accompagner et encourager pour faire de Paris Région la première région bio de France, puis d’Europe. C’est un défi de taille, car soyons aussi sincères dans notre analyse, malgré ces chiffres formidables, il y a tout de même un retard significatif à rattraper, même vis-à-vis des autres régions françaises. Nous sommes par exemple loin derrière Provence-Alpes-Côte d’Azur. Et nous nous sommes laissés distancer par l’Italie et l’Espagne. Il faut réagir.

Le conseil régional est déjà engagé pour les circuits de proximité, les projets agri environnementaux, les cantines scolaires bio et le développement rural. Mais il faut aller plus loin encore, notamment dans le soutien à la recherche agronomique, la santé des plantes, l’élevage, et l’écologie. De ce point de vue, l’INRA est un partenaire de choix, et un atout pour Paris Région.

L’Institut national de la recherche agronomique est le premier institut de recherche agronomique en Europe, et le deuxième en sciences agricoles dans le monde. Et depuis le lancement du programme AgriBio en 2000, il s’est hissé au 3e rang mondial pour les publications sur l’agriculture biologique. En 2021, ses deux centres franciliens rejoindront la communauté académique du plateau de Saclay. Nul doute que cette dynamique servira grandement les ambitions de la région.

La bio en France c’est plus de 100 000 emplois directs, un marché de plus de 7 milliards d’euros en augmentation de plus de 20 % par an ! Il y a là un vaste domaine à exploiter de l’agriculture à la recherche-développement en passant par la distribution. Il faut que nous soyons dans la course. Alors soutenons davantage ce secteur d’avenir.

Franck Margain

Vous voulez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSCRIVEZ-VOUS


À LA NEWSLETTER