Pourquoi je me suis mis en congés de mon parti Le PCD

Le 26 octobre 2017 à 20 h 54 min, par Franck Margain
Pourquoi je me suis mis en congés de mon parti Le PCD

Nicolas Dupont-Aignan a lancé une plateforme politique dénommée « Les amoureux de la France ». Il s’agit à travers une consultation numérique de créer un programme commun, alternatif à celui libéral libertaire d’Emmanuel Macron.

Le Président du Parti chrétien-démocrate s’est associé à cette démarche. Comme vice-président de ce même parti, je refuse de m’y associer, pour des raisons de fond et de forme, et je me mets en congé du PCD.
Le courant de pensée chrétien-démocrate que le PCD a fait revenir sur la scène politique, porte une vision de l’homme et de la société qui apparaissent comme pertinents, et adaptés pour orienter notre société dans un monde rapide en perpétuel changement.
Nous portons depuis des années et défendons au niveau politique ce qui est le plus fondamental pour toute société humaine : la défense du plus fragile, en particulier la vie et la famille. Mais nous portons aussi des combats moins connus du grand public : l’humanisation des prisons, la rénovation du système de redistribution (avec la mise en place du dividende universel), l’alternative à la société de consommation illustrée par la généralisation du travail le dimanche, le refus de la libéralisation des relations de travail au profit des plus forts, la défense des Chrétiens d’Orient, la francophonie et un combat personnel en faveur de la santé des agriculteurs malades des pesticides avec la promotion de l’agriculture biologique…
Nous ne désignons pas certains groupes sociaux ou des religions comme boucs-émissaires. Notre ADN ne porte pas de crispation identitaire. Au contraire, nous avons une vocation de pacificateurs. Nous rappelons à tous la nécessité de redevenir fidèles à nos valeurs en particulier chrétiennes, de connaître plus profondément notre culture, et d’être à l’aise avec notre héritage, pour pouvoir échanger avec les autres cultures sans peur, accueillir l’étranger chez nous sans crainte, intégrer les nouveaux arrivants dans notre nation sans crise. La solution passe par le fait de renouer avec nous-même, pas par le rejet des autres. Il y a là un clivage fondamental et non réconciliable.
C’est aussi cela la vocation du PCD dans le champ politique.
Contrairement à beaucoup d’autres, nous avons déjà un corpus de pensée très complet qui puise ses fondamentaux dans la doctrine sociale de l’Eglise et les encycliques telle que « Laudato Si » sur la protection de la maison commune.
Celle-ci n’est donc pas à définir sur une plateforme participative avec d’autres. Car s’il s’agit de trouver quelques points communs, nous partageons de nombreuses solutions avec LR, avec Mélenchon, avec les Communistes, ou même le FN.
Nous, Chrétiens-démocrates nous devons rester indépendants. Dans le cadre des élections, nous sommes contraints à chaque fois de nouer des alliances électorales. Mais alliance électorale ne peut signifier allégeance et encore moins abandonner notre doctrine au profit d’un programme élaboré par d’autres.
En l’occurrence, la plateforme de consultation en question porte une vision trop éloignée de la nôtre. Sa lecture donne clairement l’impression d’une volonté de mettre le pays au pas. Service militaire obligatoire, priorité à l’autorité à l’école, interdiction du voile islamique dans la rue. Bref, ils veulent de la discipline. Ils s’accrochent à une vision du monde désuète. La créativité, la bienveillance, l’accueil, l’ouverture, tout cela leur est étranger.
DISCIPLINE: Eh bien, Chrétien-démocrate ce n’est pas ça !
Franck Margain

Vous voulez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSCRIVEZ-VOUS


À LA NEWSLETTER