Notre alliance avec Valérie Pécresse

Le 1 décembre 2015 à 16 h 20 min, par Franck Margain

Elections-regionales-inscription-sur-les-listes-electorales-jusqu-au-30-septembre-2015_zoom_colorbox

 

Le temps de l’élection régionale approche, et j’ai souhaité engager le PCD derrière celle qui, tout au long sa carrière politique a défendu des positions en faveur des sujets qui me sont chers: je veux parler de Valérie Pécresse.

 

  1. Politique familiale

Le PCD place la famille au cœur de son projet et de ses préoccupations. La famille fragilisée dans le monde moderne, subit les attaques du gouvernement comme l’a démontré le dernier débat sur les allocations familiales. Elle doit être aidée, soutenue, particulièrement lorsque le divorce, la violence, l’abandon, l’exclusion frappent à leur porte.

Valérie Pécresse a toujours défendu en tant que ministre du budget le quotient familial, l’universalité des allocations familiales. Lorsque la mise sous condition de ressources des allocations familiales a été votée à l’Assemblée nationale à une voix de majorité, en octobre 2014, elle était présente dans l’Hémicycle contrairement à Marion Maréchal- Le Pen et à Nicolas Dupont-Aignan. C’est elle aussi qui a défendu le congé parental de 3 ans mettant en évidence que le partage obligatoire du congé entre le père et la mère imposé par le Gouvernement conduirait inéluctablement les familles dans des impasses faute de modes de garde adaptés.

  1. Le développement économique : seul remède contre le chômage

Au cours de cette mandature comme administrateur des organismes de développement économique associés à la Région j’ai constaté avec amertume le peu d’appétence de l’exécutif. Classée 21eme région française pour l’investissement dans l’économie, Valérie Pécresse donnera la priorité au travail.

Elle soutiendra les entreprises et particulièrement les PME. Nous encouragerons toutes les nouvelles économies innovantes et porteuses d’espérance pour notre territoire : le numérique, l’agriculture nouvelle, l’économie circulaire.

Soucieux des fractures territoriales nous porterons attention à l’économie sociale et solidaire pour encourager l’aide aux aidants, aux familles, à l’insertion, aux luttes contre les précarités.

  1. Droits de l’enfant, Loi Taubira et idéologie du genre

Le PCD dont je suis le Président délégué a toujours défendu la famille, cellule de base de la société, composée d’un homme et d’une femme. Nos élus, nos cadres, nos adhérents et militants ont largement défilé aux côtés de la Manif pour tous et Notre Président Jean-Frédéric Poisson a été l’un des fers de lance de l’opposition sur le sujet du mariage dit « pour tous » à l’assemblée nationale.

Valérie Pécresse s’est elle aussi exprimée dans un rapport écrit dès 2006 et intitulé L’enfant d’abord, contre le mariage et l’adoption par les couples de même sexe. Elle a ensuite manifesté contre la  « loi Taubira », ce qui ne me paraît pas être le cas de ses adversaires aujourd’hui si prompts à dénoncer ce texte. Ceux-là mêmes que nous n’avons jamais vus ni entendus lorsqu’il fallait se mobiliser.

Valérie Pécresse, en tant que rapporteur des lois de bioéthique a, depuis dix ans, combattu la gestation pour autrui et la procréation médicalement assistée pour des raisons non médicales.

Elle ne souhaite pas que la théorie du genre soit diffusée dans les écoles et lycées et reviendra sur les subventions accordées par la Région à toutes les associations sur ce sujet, qui ont représenté 1,2 millions d’euros en 2014. Le Parti Chrétien-Démocrate soutiendra sa politique.

  1. Protection des handicapés et aide à la personne

J’ai travaillé depuis longtemps sur l’aide aux aidants et aux solitudes des familles touchées par le handicap. Le PCD accorde une attention particulière à la personne fragile et se bat pour protéger la vie de toute personne humaine, de la conception à la mort naturelle.)

Avant même d’être élue députée, Valérie Pécresse s’était illustrée en tant que commissaire du gouvernement du Conseil d’État en proposant à la plus haute juridiction administrative de notre pays de juger que la vie de tous les enfants handicapés valait d’être vécue. La décision rendue (arrêt CHR de Nice contre Quarez de 1997) fut ensuite battue en brèche par la Cour de Cassation avec le fameux arrêt « Perruche », qui provoqua une levée de boucliers de toutes les associations concernées, obligeant le législateur à intervenir pour rétablir la dignité des personnes en situation de handicap.

En Septembre dernier, Valérie Pécresse fut la seule élue à intervenir auprès du STIF (syndicat des transports d’Ile de France) lorsque des dysfonctionnements majeurs sont apparus dans les Yvelines et le Val d’Oise, dans les transports scolaires des enfants en situation de handicap.
Enfin, en tant que ministre du budget, elle a défendu le crédit d’impôts pour les services d’aide à la personne qui permettent aux familles et aux personnes âgées de se faire aider.

  1. Éducation

Nous pensons au PCD que l’instruction doit demeurée le choix des parents, choix qui ne doit pas être arbitraire en fonction des revenus.

Sur les questions scolaires, Valérie Pécresse a été la ministre qui a eu le courage de mettre les universités privées sous contrat d’association avec l’État mettant fin ainsi à plus d’un siècle de guerre universitaire. Il faut savoir que les universités catholiques n’avaient jusqu’alors pas d’autre choix que de s’associer à des universités publiques pour voir reconnaître leurs diplômes. Aucun autre ministre n’avait osé et réussi auparavant à reconnaitre la qualité de l’enseignement supérieur privé.

Elle s’est aussi insurgée contre la différence de traitement instaurée par le Conseil Régional entre les lycéens du public et du privé, défendant une certaine idée de la liberté scolaire qui n’est pas négociable et ne peut en aucun cas dépendre des moyens financiers des familles.  Elle s’engage à rétablir dès son élection la gratuité des manuels scolaires et l’aide à la cantine pour les lycéens du privé.

S’agissant de la réforme du collège portée par Najat Vallaud-Belkacem, Valérie Pécresse est montée au front pour défendre les filières d’excellence, les classes bi-langue et les options langues anciennes qui permettent de maintenir une vraie mixité sociale dans les établissements en offrant aux meilleurs élèves la possibilité de s’épanouir autant que les autres.

Elle s’est aussi insurgée contre la suppression des bourses au mérite pour les bacheliers mention très bien qu’elle avait fortement développées lorsqu’elle était ministre de l’enseignement supérieur et s’est engagée à rétablir l’intégralité de ces bourses si elle est élue en Ile-de-France

Dans le cadre de son programme régional, elle s’engagera vigoureusement en faveur d’un programme lycée sans drogue qui associera tests de dépistage, actions de prévention et mesures de sécurisation anti-dealer.

 

  1. Chrétiens d’Orient

Jean-Fréderic Poisson notre président dénonce depuis plusieurs années les persécutions dont sont victimes les chrétiens d’orient : nous avons organisé de nombreuses manifestations en leur faveur, des conférences de presse à l’assemblée nationale avec des responsables religieux, organisé des dîners de charité pour soutenir des associations telles que SOS Chrétiens d’Orient ou aide à l’église en détresse…

C’est dans l’indifférence générale et dans le silence le plus absolu du Front national et de Nicolas Dupont-Aignan que Valérie Pécresse a elle aussi sonné l’alarme sur la situation des Chrétiens d’Orient et des minorités persécutées par Daech. Face à ce drame, elle a souhaité rassembler les députés au sein d’un groupe d’études à l’Assemblée nationale dont notre président Jean Frédéric Poisson est aujourd’hui le vice président, et dont la création a été bloquée pendant plusieurs mois par Claude Bartolone refusant,  en vertu d’une vision idéologique et sectaire de la laïcité, que soit mentionné le mot « chrétiens » dans l’objet du groupe.

  1. Patrimoine Chrétien en IDF

Audrey Levavasseur et moi-même avons combattu le projet de démolition de Sainte Rita à Paris dans le 15eme arrondissement et sommes convaincus que de nombreuses mairies de petites communes d’Ile de France exsangues ne peuvent plus assumer seules l’entretien du patrimoine religieux.

Valérie Pécresse s’engage à faire aboutir dans le cadre des élections régionales,  la rénovation du patrimoine remarquable de l’Ile-de France. Sur ce terrain aussi, elle combattra une vision étriquée de la laïcité qui conduit à refuser toute aide régionale, et qui a conduit récemment à la rédaction d’un vade-mecum sur la laïcité, très contesté par l’Association des maires de France.

Parce qu’elle a mené ces combats sur des sujets qui me sont chers, qui nous sont chers, au PCD et parce que nous veillerons à  ce que cette ligne d’actions se poursuive lorsqu’elle sera élue Présidente de la Région IDF, nous, candidats futurs élus PCD, soutenons Valérie Pécresse. Nous travaillerons ensemble, et avec tous ceux qui veulent concourir au sein des autres partis ou courants, à assurer la protection du bien commun au sein de l’Assemblée Régionale.

 

Vous voulez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bon courage

À présent que Valérie Pécresse est élue, j’espère que ces beaux engagements seront suivis de mesures concrètes et rapides ! J’ai donné ma voix à Valérie Pécresse en lui laissant le bénéfice du doute, malgré la présence de Chantal Jouanno sur sa liste
Je compte sur vous pour lui rappeler chaque fois que possible ces promesses, et l’aspect prioritaire d’une vraie politique en faveur de la famille, telle que vous la concevez
Tout mon soutien à Madame Pécresse et à vous-même pour changer les choses en IdF !

INSCRIVEZ-VOUS


À LA NEWSLETTER