Un projet solidarité inspiré de la longue tradition démocrate-chrétienne

Le 8 novembre 2013 à 19 h 08 min, par Franck Margain

Le projet de solidarité de NKM par Franck Margain.NKM a présenté mardi 5 novembre ses 7 priorités pour Paris.

C’est un projet innovant, ambitieux, qui remet les Parisiennes et les Parisiens au cœur de la ville , au cœur des actions , au cœur du développement, au cœur de la sécurité, au cœur de l’ambition.

Comme rapporteur du projet, je suis particulièrement fier de pouvoir débattre avec les Parisiens, la presse, les associations, les chefs d’entreprise et tous les acteurs de la cité, de ce formidable élan d’énergie que la ville doit redonner à ses habitants.

J’ai été appelé à travailler plus particulièrement sur la solidarité, et comme vous pouvez le lire dans la proposition N° 6 nous avons eu à cœur de proposer une nouvelle manière de répondre aux multiples fragilités qui nous touchent tous au cours d’une vie.

Les 8 axes prioritaires de ce projet sont dirigés au bénéfice des familles, d’une fraternité retrouvée au travers des volontaires, d’une écoute centrée sur la personne dans les maisons d’entraide d’un lien inter-générationnel renouvelé avec un soutien aux aidants familiaux et du handicap vu comme une richesse, d’un accès aux soins pour tous comme un accès aux urgences et enfin des sans-abri avec un minimum d’humanité et une volonté d’accompagnement.

Dans ce projet c’est la longue tradition de la France généreuse et soucieuse du plus fragile qui s’illustre et qui vient en opposition de cette charité facile qui empile des dispositifs d’aide trop complexes.

Parmi toutes les propositions que j’ai faites deux me tiennent beaucoup à cœur :

 Les maisons d’entraide. Il s’agit de mettre en place des lieux dans Paris qui accueillent et prennent en charge les personnes vulnérables, accidentées, isolées, dans leur besoin humain.

Par exemple les dossiers administratifs – de demande de logement, de retour à l’emploi… – peuvent paraître complexes et ne sont souvent pas menés à leur terme faute d’information et d’assistance. Une écoute, un conseil, un traducteur, des gestes du quotidien, font défaut pour ceux que l’énorme machine administrative mise en place par la municipalité a oubliés. Les maisons d’entraides seront ouvertes 24h/24 pour permettre une réponse immédiate en cas d’urgence.

Un lieu fixe pour les sans-abri avec des solutions pragmatiques. Faciliter le rebond, traiter dans le fond le désarroi et l’exclusion des plus délaissés seront des avancées majeures pour Paris. Nous pourrons enfin nous comparer à d’autres grandes métropoles qui se sont employé avec beaucoup d’énergie à trouver des solutions pérennes pour les plus faibles de leurs citoyens.

En m’engageant dans cette campagne pour la reconquête de la mairie de Paris, je me suis engagé à porter et à faire valoir les convictions qui sont les miennes : Remettre l’homme au centre.

Vous voulez réagir ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

INSCRIVEZ-VOUS


À LA NEWSLETTER